Le foncier agricole, une ressource rare

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 LinkedIn 0 Email -- 0 Flares ×

Sans foncier, il n’y a pas d’agriculture possible. Or, l’accès au foncier est le principal frein à l’installation. En effet, une partie des terres qui se libèrent perdent leur usage agricole, une autre partie participe à l’agrandissement de structures existantes et de nombreux propriétaires sont réticents à signer un bail et préfèrent faire travailler leurs terres par des entrepreneurs. Il ne reste alors plus grand-chose aux candidats à l’installation.

De plus, cette concurrence sur la destination des sols qui ne cesse de s’intensifier fait que les prix grimpent sans réel lien avec la valeur agronomique des terres. Un jeune agriculteur qui pourrait alors se porter acquéreur se trouve parfois dans l’obligation de renoncer à cet achat. En effet, le fruit de son travail ne permettant pas d’assumer à la fois les charges de remboursement de l’emprunt et le prélèvement d’un revenu.

Ces difficultés existent malgré le fait que les politiques publiques encadrent les transactions en milieu rural depuis les années 50.

La location doit dorénavant s’envisager sérieusement lorsque l’on s’installe hors cadre familial. Il existe alors des leviers facilitant ceci comme Terre de liens.

 

Qu’est-ce que Terre de liens ?

 

Depuis 2003, Terres de liens s’est engagé pour faciliter l’accès au foncier et ainsi permettre de nouvelles installations agricoles.

Terre de liens se décompose selon trois structures :

  • Un réseau associatif dont les antennes régionales accueillent et accompagnent les porteurs de projets
  • Une entreprise d’investissement solidaire, la Foncière qui collecte l’épargne de chacun afin d’acquérir des exploitations qui seront ensuite louées aux agriculteurs
  • Une Fondation, habilitée à recevoir des legs et des dons et qui achète également des terres dont la vocation agricole est menacée

 

Il existe plusieurs façons de s’impliquer en tant que particuliers. Vous pouvez adhérer à l’association, vous impliquer bénévolement, faire un don ou un legs.

 

Pour plus d’information, consultez le site http://terredeliens.org/

Taggé , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *