Embargo russe, quelles conséquences pour l’agriculture française?

12 Flares Twitter 1 Facebook 11 Google+ 0 LinkedIn 0 Email -- 12 Flares ×

Depuis plus d’un mois le chef d’état russe Vladimir Poutine, a interdit l’importation de denrées alimentaires occidentales en Russie.

Entre crise politique et commerciale :

Cette décision aurait été prise pour signaler aux européens et américains qu’ils n’ont pas leur mot à dire quant aux agissements politiques entre la Russie et l’Ukraine.

Des inquiétudes quant au secteur agroalimentaire français :

La Russie est le cinquième plus gros importateur de produits agroalimentaires dans le monde : elle importe 35 % de sa consommation alimentaire. Son statut de gros consommateur lui sert régulièrement à faire pression sur ses partenaires commerciaux.

Aussi, la France a expédié en 2013 pour plus de 1 milliard d’euros de produits alimentaires sur les 10 milliards qu’a importés la Russie à l’Union européenne.

De même, tous les secteurs alimentaires sont concernés exceptés les vins et spiritueux.

C’est pourquoi la filière agricole s’inquiète, perte de marché et de chiffre d’affaire mais également, saturation des étals et donc une part de la production de chacun qui pourraient finir à la poubelle. La FNSEA, principal syndicat agricole français craint une situation de crise.

Baisser les prix pour reconquérir des parts de marchés :

Avec une telle concurrence sur le marché alimentaire, les agriculteurs français craignent un regain de concurrence avec les producteurs espagnols comme cela avait déjà été dénoncé concernant pêches et nectarines.

En effet, les productions non exportées vers la Russie devront trouver preneurs et nos voisins pourraient rediriger vers les étals français une partie des 100 000 tonnes de fruits qu’ils envoient en Ukraine et en Russie, selon la Fédération Nationale des Producteurs de Fruits (FNPF). Une situation qui pourrait aggraver le « dumping commercial » des espagnols.

Ainsi, l’embargo russe montre bien les difficultés de la mondialisation et la fragilité des échanges commerciaux. Toutefois, seuls les consommateurs décident et les producteurs français espèrent avoir leur soutien.

Pour aller plus loin, nos sources :

http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20140812.OBS6136/pommes-peches-quel-est-l-impact-de-l-embargo-russe-sur-le-prix-des-fruits.html

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/08/08/embargo-russe-quel-impact-pour-les-agriculteurs-francais_4468885_3244.html

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/09/10/97002-20140910FILWWW00357-embargol-ue-suspend-les-mesures-de-soutien.php

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/08/13/20002-20140813ARTFIG00265-ces-pays-qui-profitent-de-l-embargo-russe.php

Taggé , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *